Des immigrants indignés du sort des enfants autochtones au Canada

Share:

Les communautés immigrantes sont bouleversées d'apprendre que des milliers d'enfants ont été maltraités et sont morts dans les pensionnats en raison de leur ascendance autochtone. L'image d'un Canada paisible que certains d'entre eux avaient avant d'immigrer au Canada est loin de refléter la réalité.

Selon Jonathan Nahimana, ancien leader de la communauté burundaise à Windsor, les découvertes de tombes anonymes d’enfants autochtones dans plusieurs provinces du pays sont choquantes.

Entendre que des enfants canadiens ont été privés délibérément et intentionnellement de quoi survivre au point de souffrir de maladies et jusqu'à en mourir, ça remet en cause toutes les valeurs que le Canada se réclame. L’image que nous avions du Canada n’est pas la vraie réalité de son histoire, explique-t-il.

Au-delà de l'étonnement et de l’indignation, Mamie Esther Kayumba, d’origine congolaise, qualifie la tragédie de génocide caché depuis des années.

Prendre les enfants de leurs familles, les enfermer dans ces pensionnats, leur changer leur identité, prendre leur culture, les tuer, les mettre dans des fosses communes que nous sommes en train de découvrir aujourd'hui, c'est grave, souligne Mamie Esther Kayumba.