Faillites au Canada : pas de quoi s'inquiéter, selon les syndics

Share:

Alors qu'Ottawa a réduit les subventions octroyées aux entreprises, laissant présager leur fin à venir, les secteurs du tourisme, de la restauration et de l'événementiel, qui ne se sont pas tout à fait remis sur pied, craignent le pire.

Pour ce qui est de la majorité des secteurs, la relance est bel et bien entamée, estiment des syndics en insolvabilité, qui ne projettent pas une hausse de faillites galopante.

Les plus petites entreprises risquent d'être plus touchées, prédit Michel Thibault, syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton.

Il risque d'y avoir un léger soubresaut également pour les secteurs de la restauration, du tourisme et de l'événementiel, pour qui les activités ne sont pas revenues à leur niveau d'avant la pandémie.

Mais la majorité des entreprises n'ont plus besoin d'aide, assure-t-il, en ajoutant que certaines auraient même des surplus de liquidités. Il songe au secteur manufacturier ou à celui de la construction.