Ottawa offre un peu d’air aux voyageurs

Share:

Parce que la santé et la sécurité de toutes les personnes au Canada sont sa priorité, le gouvernement du Canada suit une approche mesurée et fondée sur les risques pour la réouverture des frontières. Grâce au travail acharné des Canadiens et des Canadiennes, à l’augmentation des taux de vaccination et à la diminution des cas de COVID-19, le gouvernement du Canada est en mesure d’aller de l’avant avec des mesures frontalières adaptées.

Si la situation épidémiologique au pays reste favorable, le 7 septembre, le gouvernement a l’intention d’ouvrir les frontières du Canada à tous les voyageurs entièrement vaccinés qui ont reçu la série complète des doses d’un vaccin accepté par le gouvernement du Canada au moins 14 jours avant leur arrivée au Canada et qui satisfont aux conditions d’entrée particulières.

En guise de première étape, soit à compter du 9 août, le Canada prévoit commencer à autoriser l’entrée des citoyens et des résidents permanents des États-Unis qui demeurent actuellement aux États-Unis et qui ont été entièrement vaccinés au moins 14 jours avant leur arrivée au Canada pour un voyage non essentiel. Cette étape préliminaire permet au gouvernement du Canada de rendre les mesures frontalières adaptées pleinement opérationnelles avant le 7 septembre et reconnait les liens étroits qui existent entre les Canadiens et les Américains.

Sous réserve d’exceptions limitées, tous les voyageurs doivent soumettre des renseignements sur leur voyage au moyen de l’application ou du portail Web ArriveCAN. S’ils peuvent entrer au Canada et qu’ils répondent à des critères précis, les voyageurs entièrement vaccinés n’auront pas à faire de quarantaine à leur arrivée au Canada.

En appui à ces nouvelles mesures, Transports Canada élargit la portée de l’avis aux navigants (NOTAM) qui dirige actuellement les vols commerciaux internationaux de passagers vers quatre aéroports canadiens, soit l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, l’aéroport international Pearson de Toronto, l’aéroport international de Vancouver et l’aéroport international de Calgary.

À partir du 9 août, les vols internationaux de passagers pourront en plus atterrir dans les cinq aéroports canadiens suivants :

Aéroport international Stanfield d’Halifax;

Aéroport international Jean-Lesage de Québec;

Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa;

Aéroport international James-Armstrong-Richardson de Winnipeg;

Aéroport international d’Edmonton.

Ces aéroports, en collaboration avec l’Agence de la santé publique du Canada, l’Agence des services frontaliers du Canada et Transports Canada, travaillent à la mise en œuvre des mesures nécessaires pour accueillir à nouveau les passagers internationaux le plus rapidement possible après le 9 août en toute sécurité, au gré des conditions.

Tous les voyageurs, quel que soit leur statut vaccinal, devront tout de même présenter les résultats d’un test moléculaire de détection de la COVID-19 effectué avant leur départ pour le Canada. Toutefois, à partir du 9 août, le gouvernement du Canada adaptera sa stratégie de dépistage à l’arrivée au pays pour les personnes entièrement vaccinées. Avec son nouveau programme de surveillance aux frontières dans les aéroports et les points d’entrée terrestres, les voyageurs entièrement vaccinés n’auront plus à passer un test de dépistage à leur arrivée à moins d’avoir été sélectionnés au hasard pour passer un test de dépistage moléculaire de la COVID-19 le premier jour. Les exigences en matière de dépistage obligatoire restent les mêmes pour les voyageurs non vaccinés.

Cette stratégie permet au gouvernement du Canada de continuer à surveiller les variants préoccupants au Canada de même que l’efficacité des vaccins. Avec ces différentes couches de protection, le gouvernement du Canada peut surveiller la situation de la COVID-19 au pays, intervenir rapidement en cas de menace et prendre les décisions qui s’imposent sur la restriction des voyages internationaux.

Enfin, avec l’augmentation des taux de vaccination au Canada, la diminution des cas de COVID-19 et la réduction de la pression sur la capacité des soins de santé, l’obligation de passer trois nuits dans un hôtel autorisé par le gouvernement sera levée pour tous les passagers arrivant en avion à compter du 9 août à minuit et une minute (HAE). Les voyageurs entièrement vaccinés qui satisfont aux exigences seront exemptés de quarantaine, mais tous les voyageurs devront quand même fournir un plan de quarantaine et être préparés à faire une quarantaine si l’on détermine à la frontière qu’ils ne satisfont pas aux exigences requises.