Une année record pour le constructeur Produits Boréal

Share:

Ce n’est pas nécessaire de fouiller très longtemps dans l’agenda de Produits Boréal pour constater que l’entreprise sera fort occupée dans la prochaine année. En effet, le constructeur, qui se spécialise en habitations de bois, offertes sous forme de kits d’autoconstruction ou de coquilles déjà assemblées, affiche déjà complet jusqu’en 2022.

« L’an passé, j’ai pris des commandes à la fin septembre pour remplir les mois d’octobre et de novembre. Dans les autres années, nous avions toujours dit que nous étions capables de livrer dans un délai de 3 ou 4 semaines. Mais c’est sûr que là, nous battons tous les records, je n’ai jamais vu ça ! Et nous avons quand même augmenté de beaucoup la capacité du calendrier », raconte au Quotidien le directeur général de Produits Boréal, Patrick Girard.

D’ici décembre prochain, le constructeur sera donc poussé à son maximum de production annuelle, alors qu’il fabriquera un peu plus de 200 habitations à partir de la technologie Thermolog. Loin d’être un problème, c’est plutôt le signe que les ambitions de Patrick Girard et son équipe pourront éventuellement se concrétiser. Car si l’entreprise voit peu à peu ses horizons s’élargir grâce à ses usines d’Alma et de Saint-Paul-d’Abbostford en Estrie, on envisage aussi de produire à l’extérieur du Québec.

« La prochaine étape, ce sera d’aller jusqu’entre 500 et 1000 bâtiments par année. Dans cette optique, nous en sommes à regarder les différentes possibilités de transbordement, ou d’une nouvelle usine qui serait soit dans l’Ouest canadien, soit en Ontario. Nous avons déjà des points de service là-bas et j’ai une forte demande en Ontario », explique le directeur général.

Un modèle recherché

La popularité grandissante du bois massif comme matériau premier n’est certainement pas étrangère au succès remporté par les habitations de l’entreprise almatoise. Les gens sont maintenant plus conscients des avantages que procurent les bâtiments de bois et les recherchent de plus en plus. Pourtant, le nombre de fabricants de résidences de ce genre demeure peu élevé au Québec, ce qui fait que les clients potentiels qui font affaire avec Produits Boréal tiennent souvent mordicus à sa technologie.

« Dans le type de bâtiment et le design que nous offrons avec les poutres apparentes, je ne vois pas vraiment de compétiteurs. Les gens nous choisissent donc vraiment pour notre produit. À la base, quelqu’un qui vient chez nous sait déjà qu’il va acheter un Boréal, il a déjà magasiné », indique Patrick Girard.

En plus d’être mieux informée, la clientèle est aussi plus ambitieuse qu’autrefois, au moment de panifier son projet. Depuis les débuts de l’entreprise, le directeur général constate d’ailleurs une augmentation notable du budget des acheteurs, passant de 30 000 $ en 2012, à 105 000 $ en moyenne pour cette année.

« À 105 000 $, c’est seulement pour le kit d’autoconstruction. Nous sommes beaucoup plus dans le bâtiment haut de gamme, où le bâtiment va finir avec un coûtant de 350 000 $, sans le terrain. La gamme de clients a beaucoup changé. Maintenant, nous avons des clients qui sont beaucoup plus précis sur ce qu’ils veulent, et qui ont les moyens de ce qu’ils veulent. »

Et même si les habitations de Produits Boréal sont expédiées un peu partout, le Saguenay-Lac-Saint-Jean semble particulièrement sensible au charme des constructions en bois. Chaque année, sur environ 200 bâtiments produits, une quarantaine d’entre eux demeurent ici.