Les gens d’affaires derrière le tramway

Share:

Fortement désiré par la communauté d’affaires, le réseau structurant de transport en commun de Québec doit se réaliser « le plus rapidement possible » et « dans les délais prévus », clame la Chambre de commerce.

Selon un sondage interne réalisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) auprès de ses membres, 69 % des répondants sont « plutôt » ou « très » favorables au mégaprojet et à son tramway, alors que cette proportion était de 61 % il y a trois ans.

« Ce que nos membres disent, c’est que, un, ils veulent le projet, et, deux, le plus rapidement possible, dans les délais prévus », analyse Steeve Lavoie, président et chef de la direction de la CCIQ, qui y voit un élément important de la relance économique de la capitale, quand la pandémie s’estompera.

« Il faut être prêt au jour “un” quand la relance va se faire pour ne pas passer à côté », a dit M. Lavoie.

Un total de 321 membres de l’organisation ont répondu au questionnaire en ligne — elle qui en compte 4200 — au début du mois. En excluant les 3 % d’indécis, les appuis au projet de 3,3 milliards $ grimpent à 71 %. Une proportion plutôt stable de 28 % a une opinion défavorable.

« Probant »

Même si l’exercice n’a pas de valeur scientifique, le résultat est malgré tout « probant », a évalué M. Lavoie en présentant ces données mardi.