Avec Vizua, le cloud monte en puissance

Share:

Grâce à la 5G, la société basée entre Nice et Monaco transforme le cloud en puissant outil de calcul et de visualisation pour de la réalité virtuelle ou augmentée et de l'imagerie 3D.

Sylvain Ordureau avait vu juste. Lors d'un TEDx en 2011 à Paris, il annonce que les applications informatiques n'allaient plus être programmées sur PC mais directement sur des serveurs équipés de puissantes cartes graphiques. Dix ans plus tard, sa société Vizua est l'une des pionnières du cloud augmenté qui, couplé avec la technologie 5G, offre de nouvelles perspectives en matière de numérique.

Sa plateforme baptisée 3D Verse s'appuie sur le calcul déporté pour permettre le traitement d'images volumineuses ou d'importants lots de data sur des terminaux informatiques lambda. "Une sorte de système d'exploitation qui permet de créer des applications sur le cloud, présente Sylvain Ordureau. Il suffit de déposer ses objets, des scènes 3D, des algorithmes, dans un espace virtuel partagé. Le terminal de l'utilisateur sert juste de récepteur." Le cloud s'occupe du calcul graphique à distance et la 5G optimise la latence et la bande passante, assurant un rafraichissement d'images plus rapide et une résolution haute qualité. Entre autres avantages, 3D Verse permet de faire tourner des applications de réalité virtuelle ou augmentée et de consommer moins d'énergie.

Construire un hub de l'image 3D en région PACA

Grâce à cette technologie, Vizua compte des clients dans divers secteurs, BTP, médical, culture, mode ou retail, "tous les domaines où il y a besoin d'accès à de la donnée, de la partager, de la visualiser, de contrôler des éléments" précise Sylvain Ordureau. Son partenaire, Orange, lui a par exemple "ouvert les portes de 60 grands comptes, soit autant de 'use cases' pour notre application". La startup a réalisé 1M€ de chiffre d'affaires en 2020 et attire la convoitise. "On a dit non à plusieurs groupes qui voulaient nous racheter, car notre techno est disruptive et peut permettre de faire de grosses économies sur le cloud. Mais on choisit nos clients et nos investisseurs avec beaucoup de précaution pour pas se disperser et ne pas être ralentis dans notre roadmap de développement." Après un démarrage en Amérique du Nord (Seattle et Montréal), Vizua (20 salariés) s'est établie il y a deux ans sur la Côte d'Azur. A MonacoTech pour la partie R&D grâce à la 5G de Huawei, et à Nice en vue d'une exploitation à grande échelle. Elle travaille actuellement sur une levée de 3 à 5M€ pour renforcer ses effectifs. L'ambition est grande : s'appuyer sur les ressources locales (universités, CHU) pour constituer un hub de 200 personnes entre Monaco et Marseille autour de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et du jeu vidéo. "Le pari qu'on fait, c'est transformer ce hub en futur Montréal d'ici dix ans."