Les friperies observent une augmentation en popularité

Share:

Une augmentation de la popularité des centres de dons et friperies est observée depuis leur réouverture. Durant la fermeture de décembre à février, des équipes étaient sur place pour continuer à recevoir les dons.

Dès la première journée de réouverture, les centres Renaissance ont été achalandés par des acheteurs recherchant surtout des vêtements d’hiver pour leurs enfants.

On observait d’ailleurs des files d’attente à l’extérieur. «C’est pas tout le monde qui peut se permettre d’acheter en ligne alors que les friperies étaient fermées», estime la directrice aux communications chez Renaissance, Marie-Claude Masson.

Le contexte économique actuel semblerait être la cause de cette popularité croissante, selon Mme Masson. «Avec le deuxième confinement et la fermeture des magasins, il y a beaucoup de mises à pied et de fermetures d’entreprise. Il y a vraiment un besoin grandissant pour les friperies.»

La mission de Renaissance s’est tout de même poursuivie partiellement depuis leur fermeture forcée, en décembre. Des équipes d’entretien de l’établissement de Dorval, situé sur le chemin du Bord-du-Lac, étaient sur place et recevaient des dons. Il y a tout de même eu des pertes et bris d’objets et de vêtements en raison des intempéries hivernales.

Dans le respect des mesures sanitaires, les dons sont inspectés, triés et mis en quarantaine pour une période de 48 heures avant d’être mis en vente dans le magasin. Les effectifs pour le triage des vêtements d’hiver ont été augmentés afin de répondre à la haute demande.
Les salles d’essayer sont maintenant fermées. Ce faisant, la politique pour les retours est de sept jours au lieu de trois.